Sur les bords de la Benaize.

Me promenant dans la campagne un jour de juin, un arbrisseau joliment fleuri attire mon attention. A première vue je ne connais pas ce végétal. Je pense à un pied de viorne mais ne suis pas sûre de moi, je n'ai pas eu l'occasion d'en dénicher auparavant, alors je doute fortement.

De retour à la maison je me rue sur mon ordinateur et commence mes recherches et là, surprise, il s'agit bien d'un pied de viorne.

Les tiges souples de cet arbrisseau sont parfois utilisées en vannerie. Il faudra que je me lance dans les essais en fin d'année, car le pied n'est pas seul, j'en ai repéré d'autres tout au long de la rivière.

21nlcy70rahw48gkwk088k8og-source-12807269

290px-Illustration_Viburnum_opulus0